CMJN de base

Sous l’impulsion de S.A.S. le Prince Albert II, le Gouvernement de la Principauté de Monaco mène une politique de coopération internationale au développement ambitieuse avec comme principal objectif la lutte contre la pauvreté. Plus de 130 projets sont soutenus chaque année dans une vingtaine de pays partenaires, principalement des PMA (Pays les Moins Avancés). La Direction de la Coopération Internationale (DCI), en charge de la mise en œuvre de cette politique de coopération au développement, intervient dans 2 domaines d’interventions principaux, en lien avec les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) : la santé et l’éducation. Dans le domaine de la santé, une attention particulière est apportée aux maladies négligées, notamment la drépanocytose.

Pour en savoir plus : www.cooperation-monaco.gouv.mc

 

STEPS Consulting Social a été mandaté par la Coopération monégasque pour soutenir la création du réseau drépanocytose et aider à l’organisation de l’atelier de travail qui se tiendra à Ouagadougou au deuxième semestre 2013. STEPS Consulting Social est un bureau d’études et de conseils techniques spécialisé en ingénierie du développement dans les domaines sanitaires et sociaux. STEPS apporte son expertise auprès des associations, des entreprises et des institutions pour l’intégration et la participation sociale des personnes handicapées et autres groupes en situation d’extrême vulnérabilité. La création de STEPS a été initiée par l’association Handicap International, souvent sollicitée pour des missions d’expertise en raison de son expérience reconnue dans le champ du développement social. Ses consultants possèdent une double compétence : une bonne connaissance des populations les plus vulnérables, complétée d’une expertise dans le développement, que se soit la maîtrise des outils d’organisation ou bien des stratégies et des services pour ces populations. Pour en savoir plus : www.steps-cs.com

 

 Logo Fondation

Reconnue d’utilité publique le 6 avril 1999, la Fondation Pierre Fabre a pour objet de « permettre, de manière désintéressée, indépendante et dans un but strictement humanitaire, aux populations des pays les moins avancés et à celles des pays émergents dans le monde (…) d’accéder, tant en qualité qu’en volume, aux soins et plus spécialement aux médicaments d’usage courant définis notamment par l’O.M.S. comme essentiels à la santé humaine».

Depuis 2006, la Fondation Pierre Fabre a fait de la drépanocytose un de ses axes majeurs d’intervention. Elle est à l’origine, avec la Coopération Internationale de Monaco de la création du Centre de Recherche et de Lutte contre la Drépanocytose de Bamako au sein duquel, après 4 ans d’activité, près de 4 000 patients sont régulièrement suivis.

D’autres programmes de lutte contre la drépanocytose ont pu bénéficier du soutien de la Fondation Pierre Fabre comme celui de l’ONG LCDMF à Madagascar. La fondation a également soutenu le Centre Hospitalier Monkolé de Kinshasa en République Démocratique du Congo et le Complexe Pédiatrique de Bangui en République centrafricaine.Pour ces actions, la participation de la Fondation était principalement axée sur le renforcement des compétences des personnels de santé, l’équipement des unités de prise en charge en matériel médical et le développement de campagnes de sensibilisation et d’information sur la maladie.

Depuis fin 2013, la Fondation Pierre Fabre finance, en partenariat avec l’Université Gaston Berger de St Louis du Sénégal, une étude opérationnelle sur le dépistage néonatal et la prise en charge précoce de la drépanocytose, alliant le soin et la recherche. Enfin, dans un proche avenir la Fondation Pierre Fabre va initier une action en Haïti où elle devrait intervenir sur la formation de personnels de santé et le volet Information et Education pour le Changement des Comportements (IECC).

Pour en savoir plus sur les activités de la Fondation Pierre Fabre www.fondationpierrefabre.org

logo C DE VIE

 

 

 

Créée en juin 2012, l’association a pour objet de :

  • promouvoir le don et soutenir la recherche sur les cellules souches issues du cordon ombilical et du placenta;
  • soutenir le traitement par greffes de sang de cordons pour les malades  atteints de  drépanocytose ou autres maladies hématologiques :  à Monaco, en France et dans les pays africains;
  •  favoriser l’implantation d’un centre de bio-ressources à Monaco.

Secteur d’activité :  Humanitaire – santé / recherche médicale

Focus géographique : Monaco, France, Sénégal, Madagascar, Mali, Niger

Organisation 
  • Présidente : Fabienne Mourou
  • Vice Présidente : Hilde Heye Haneuse
  • Secrétaire Générale : Anne Poyard Vatrican
  • Trésorière : Isabelle Drescher
  • Docteur C. Robino
  • Présidente du Comité scientifique : Professeur Eliane Gluckman

Bénévoles : 5 personnes + le comité scientifique (7)
Organe de décision et de gestion : Conseil d’Administration

Activités 
  • Budget annuel : 70.000 euros
  • Budget moyen des projets : 10.000 à 20.000 euros
  • Nombre de projets par an : 4 majeurs Recherche médicale et humanitaire

Travail en liaison avec d’autres associations/organismes : Eurocord/Monacord (Centre Scientifique de Monaco), Coopération Internationale de Monaco …

Pour en savoir plushttp://www.cordonsdevie.com/

 

 

En 2006, l’Institut Européen de Coopération et de Développement (IECD) crée, avec son partenaire local CECFOR, la Plateforme d’Appui, de Formation et de Veille sur la Drépanocytose (PAFOVED).L’objectif : améliorer la prise en charge des malades et favoriser leur insertion dans la société. Fort des résultats atteints au Congo-Kinshasa, l’IECD étudie la possibilité de répliquer ce programme au Cameroun, au Congo-Brazzaville et à Madagascar.

Les objectifs de la PAFOVED
  • Améliorer la prise en charge des drépanocytaires par la formation des personnels de santé, le dépistage néo-natal et le suivi quotidien de leur enfant drépanocytaires
  • Généraliser l’accès aux soins par le plaidoyer auprès des autorités publiques et la sensibilisation communautaire
  • Renforcer l’intégration économique et sociale des personnes drépanocytaires;
Les activités de la PAFOVED au Congo-Kinshasa
  • La formation des personnels soignants
  • Le dépistage néo-natal
  • L’accompagnement des familles et le suivi de leurs enfants drépanocytaires
  • La sensibilisation de la population
  • Le plaidoyer auprès des pouvoirs publics
  • L’intégration économique des drépanocytaires
Résultats 2012
  • L’amélioration de l’accès aux soins : 300 personnels hospitaliers formés, 15 000 enfants dépistés, 700 drépanocytaires suivis, une baisse de la mortalité infantile de 75-50% à 19%
  • La diminution des complications liées à la maladie : moins d’hospitalisations (–50 %), de transfusion (–50 %) et de complications infectieuses (–30-40 %)
  • La diminution de la perception négative de la drépanocytose : 10 000 personnes sensibilisées directement et 14 émissions télévisées organisées sur le sujet
  • Une meilleure insertion des drépanocytaires et de leurs familles : augmentation du taux de scolarisation ; création d’activités génératrices de revenus par les mères
  • Un suivi de 700 drépanocytaires